Dans cette crise sanitaire où la protection de la santé humaine est prioritaire, chacun tente, tant que faire se peut, de continuer ses activités et de préserver les emplois. Les états, l’économie et les marchés financiers envisagent des scénarios, des perspectives à l’aide de facteurs d’influences.

  • Les drames humains,
  • la pression sur les ressources humaines dans les domaines de la santé,
  • le manque d’infrastructures médicales mondial,
  • les mesures sanitaires nécessaires,
  • le chômage partiel (20% de la population active en Suisse),
  • les planches à billets nationales qui tournent à plein régime,

… sont autant d’éléments qui plongent l’économie dans une récession mondiale en 2020. La volatilité des marchés a atteint des niveaux jamais vus depuis le plus haut de la crise financière.

Scénario U

(probabilité : 50%)

Selon l’expérience de la Chine et de la Corée du Sud, une chute de la production de l’ordre de 10-20% en Europe et aux Etats-Unis au premier semestre 2020 est à prévoir. Pour amortir le choc comme

  • la chute de la demande,
  • la chute de la production,
  • la vague de licenciements,
  • la vague de faillites,
  • les finances publiques fragiles de certains pays,

… des mesures budgétaires et monétaires inédites sont mises en place.

Une fois que les mesures sanitaires auront porté leurs fruits et que les relations humaines plus humaines seront à nouveau possibles, une reprise en U pour les pays pourra être envisagée.

Scénario catastrophe

(probabilité : 30%)

Si la vague de faillites devient un tsunami, une crise financière sur la crise financière ne permettra pas de faire remonter la demande au second semestre. Une 2ème vague de contamination possible influencerait à la hausse la probabilité de ce scénario.

Scénario Union

(probabilité : 30%)

Si l’union des pays demeure politique (dans Union Européenne, il y a peut-être européenne à modifier…) et ne devient pas sanitaire, la probabilité de ce scénario n’augmentera pas.

Les facteurs d’influences

Les facteurs qui influenceront positivement l’économie ces prochains mois :

  • chacune et chacun applique et respecte les mesures sanitaires,
  • chacune et chacun pratiquent le calme, la solidarité et la reconnaissance,
  • chacune et chacun aide et protègent sa famille et ses proches
  • chacune et chacun garde le lien et l’union avec ses relations personnelles, privées, professionnelles
  • pas de 2ème vague de contamination en Asie,
  • baisse des cas de contamination et de décès en Europe depuis l’Italie,
  • réponse budgétaire et monétaire jugée crédible et non insuffisante aux USA

C’est la solidarité, le courage et la détermination de s’en sortir ensemble qui permettra de passer cette épreuve et de faire basculer le sentiment des investisseurs de la peur à la confiance.

Prévenir SA
30 mars 2020

Stéphane Licodia
T 032 720 20 80
N 079 303 60 71
stephane.licodia@prevenir.ch